Sur un sujet lancé à l'instant par le R. de service, "le marketing perso" est-il éthique ?


Essayons de creuser cette question et de lui trouver une application concrète.

Qu'est ce que l'éthique appliquée au marketing perso, et dans mon cas précis, aux causes et sujets d'intérêt général ?


R. dit "ce qui me gène, c'est la mise en scène dans cette histoire" en parlant de la mise en scène générale, à grands coups de faste, de fêtes pseudo-VIP, de soirées entre influenceurs parisiens, etc. ?

Il est vrai que "marketing perso" tendrait à faire penser qu'on ne vend plus un produit ou un service, mais qu'on se vend soi-même, on vend un concept au service d'un ego, peut-être ? ou bien on diffuse une image autour de son propre nom au service d'un business ?

Si le dit business est d'intérêt général, que peut-on alors observer comme remarques négatives ? Qu'on en fait trop ? Qu'il est de mauvais aloi d'associer sa propre image et celle de valeurs qu'on considère comme justes ?


Et après tout, loin de moi toute position politique franco-française, si marketer son propre nom permet de faire avancer des sujets d'intérêt général, de faire avancer positivement la société, ou un groupe, se mettre en avant pour donner aux autres, n'est ce pas finalement salvateur ?


R. dit encore "je trouve que l'exploitation de soi-même presque comme une marque, c'est frauduleux intellectuellement parlant et meme dangereux pour soi puisque ça conduit à une sorte d'enfermement (ndlr : pour/par ?) le règne de l'image"


MMMh... c'est vrai, c'est un risque d'enfermement ce "marketing perso", et en meme temps si on est au clair avec tout ca, je veux dire par là si on est au clair dans sa propre conscience des actes et de son engagement pour les autres, alors n'est ce pas alors plutot une ouverture ?