Ce qui est amusant, et révélateur, c'est de voir ô combien en 2008 tous les marchands verdissent leur communication, et dans la foulée l'ensemble des rayons et gammes de produits en marques d'enseigne.

Et dans cette foule protéiforme, combien s'engagent réellement, vont jusqu'au bout de leur démarche, pour être irréprochables et ne pas se faire attaquer ? Combien passent du marchand mou au militant actif ?

Et dans ce même lot, combien anticipent "vert" l'avenir, et combien compensent leur impact socio-environnemental ?

Ok, je pose des questions, je propose aussi des réponses positives et concrètes.