Un article publié courant mai 2008, et repris un mois après par GreenIT, traite d'un sujet sur l'informatique "verte" très intéressant. Outre la liste des micro-ordinateurs "verts", c'est à dire parmi ceux qui consomment le moins d'énergie et sont les plus recyclables, l'important est d'adapter le poste à son usage et sa fonction.

Ou comment mixer CRM et politique de DD, LA politique de RSE donc... ?


épisode 1 : produits et politique DD

En synthèse, un PC moyen et ses équipements standards (écran, imprimante, ...) c'est :
- de 350 à 900 kW par personne et par an
- entre 150 et 200 euros par poste de travail


Les 2/3 du temps, les équipements informatiques tournent à vide. Il y a donc non seulement des économies financières à effectuer, mais aussi de vrais efforts en faveur de l'environnement, car selon une théorie assez simple : plus l'équipement dure, moins on en achète, et moins ça coûte.

"Et ce qui est bon pour le budget de l’entreprise est bon pour planète", rappelle François Mollard, vice président du marché PME d’IBM France.



Quelles consommations ?

- L'unité centrale, la grosse boîte : entre 100 et 300 Wh (posons la moyenne à 200 Wh)
- Un écran cathodique, dit "CRT" (la vieille génération) : entre 75 et 300 Wh
- Un écran plat, dit "LCD" (la nouvelle génération) : entre 25 et 100 Wh (une moyenne à 50 Wh)
- Le micro-processeur, le moteur de l'ordinateur, entre 12 Wh (pour les "low voltage") et 135 Wh


Quels labels ?

- Energy Star 4 impose un rendement minimum de 80%
- TCO (éco-label)
- Epeat (éco-label)
- Blue Angel (éco-label)

Que font ces éco-labels ? Ils garantissent la performance énergétique et le respect de l'environnement.



La notation de la high tech responsable

Greenpeace, toujours à la pointe du mode "poil à gratter sympathique", a classé les constructeurs high tech selon de multiples critères environnementaux (choix des matériaux, recyclage...) :
- entre 7 et 8 / 10 : Samsung, puis Sony, Dell et Lenovo
- 7 / 10 : Toshiba, LGE et FSC
- entre 6 et 7 / 10 : HP
- 6 / 10 : Apple



Quels choix pour quelles cibles ?

* Pour les mobiles haut de gamme :
Lenovo X300
Label Epeat Or. Ecran à LED. Processeur basse consommation.
Norme RoHS. Alimentation : Energy Star 4.
Consommation / TPD : 12 W.
Coût : à partir de 2500 euros.


* Pour les sédentaires innovants :
Dell Optiplex 740 ou Optiplex 755
Label Epeat Or.
Alimentation : Energy Star 4.0.
Consommation / TPD : nc.
Coût : à partir de 500 euros.


* Pour les mobiles de qualité :
Toshiba Portégé R500
Ecran à LED
Alimentation : Energy Star 4.0
Consommation électrique / TPD : inférieure à 35 watts/heure
Eco-labels : Epeat Or, Energy Star 4.0, RoHS
Coût : à partir de 1 600 euros


* Pour les sédentaires exigeants :
HP RP5700
Label Epeat Or.
Norme RoHS. WEEE,
Alimentation : Energy Star 4.0.
Consommation / TPD : 63 W.
Coût : à partir de 700 $.



* Le sédentaire miniature bureautique :
Linutop 2.0 (société non évaluée par Greenpeace)
Consommation électrique : 8 Watts
Eco-labels / normes : RoHS
Coût : à partir de 280 euros



* Le sédentaire sympa :
Fujistsu Siemens Esprimo E5925 EPA (société non évaluée par Greenpeace ?)
Labels : Energy Star 4.0, Blue Angel 2007.
Consommation électrique / TDP : de 45 à 89 watts/heure et 1,8 Watt/heure en veille (E6850)
Coût : à partir de 500 euros HT pour un E6850 (3GHz) + 2 Go RAM + 250 Go HDD.



Quelles économies concrètes ?

L'un des constructeurs informatiques a calculé que si 12 utilisateurs activent les fonctions d'économie d'énergie de leur PC, les émissions de CO2 évitées correspondent au retrait d'un véhicule de la circulation. Ce calcul prend en compte le CO2 dépensé pour produire l'électricité.

De plus, il apparaît qu'un PC portable moderne consomme autour de 25 Wh (soit 53 kWh par an), donc jusqu'à dix fois moins qu'un PC de bureau. De quoi économiser plusieurs centaines de kWh par an, donc plusieurs centaines d'euros par poste de travail, en considérant également l'utilisation des serveurs et imprimantes... :-)


Conclusion de l'épisode 1


Avec le classement des appareils ci-dessus, et avec estimation rapide - PC et impact environnemental, le meilleur rapport coût/impact environnemental pour un PC :
- PC de bureau : Dell Optiplex 755 avec écran LCD 17 pouces Dell.
- PC portable : Toshiba Portégé R500.

Ces deux modèles ont une grosse performance, une taille réduite, un coût limité et un impact environnemental réduit.

Concrètement, pour une entreprise de 40 personnes, cela représente une économie annuelle de 4.000 euros - rien que pour l'énergie...

Pour l'épisode 2, nous parlerons de la démarche CRM adaptée et étiquetages pour ces six produits :-)