La lettre d'informations issue de la rédaction publicitaire de CB News nous sort ce jour, 26 juin 2008, une information intéressante. Je cite l'intégralité de la news et je commente :

« Le Bureau de vérification de la publicité a entériné une nouvelle organisation et l’adoption d’un nouveau nom hier à l’issue d’une Assemblée générale extraordinaire. Désormais baptisé Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP), son organisation repose sur un double contrôle opéré en amont à partir des règles déontologiques définies par le Conseil Paritaire de la publicité (18 membres, mi-professionnels, mi-associatif) et en aval avec le Jury de déontologie publicitaire, instance indépendante composée de neuf membres destinée à recueillir les plaintes provenant du public. Un Conseil d’éthique publicitaire réfléchit pour sa part aux questions posées par la pub. Ainsi l’organisme de régulation publicitaire marque son ouverture à la société civile en accueillant des représentants d’associations et d’ONG au sein du CPP, certaines d’entre elles, telle l’Alliance pour la Planète, ayant toutefois décliné l’invitation. »

Ah bon ? J'étais à une réunion de l'Alliance pour la Planète le 20 juin dernier, et d'aucune manière je n'ai entendu ni en séance plénière, ni en aparté, ce type d'information. Cela a peut-être été discuté en aparté, ou bien abordé en décembre, ceci dit, de mémoire je ne me souviens pas de cela... Je m'en vais de ce pas voir la personne qui coordonne l'atelier « publicité » de l'Alliance pour la Planète.

«  Le logo et toute l’identité visuelle ont été redéfinis par l’agence H, qui signera une campagne de communication diffusée à la rentrée prochaine afin d’expliquer au public les nouvelles modalités de fonctionnement, et valoriser la facilité du recours auprès du Jury en cas de désaccord sur une campagne. »

Grand bien en fasse, voilà enfin une initiative sur la piste de la transparence.