En grand amateur de réponses positives pour faire évoluer la société, je me suis abonné à la newsletter éditée par Nature et Découvertes.

Et là quelle surprise ! Si j'ai pas envie d'acheter chez Nature et Découvertes, ca n'est pas le emailing qui va me donner envie !

Outre le fait que j'ai à mon humble avis râté une occasion de contact intéressant avec François Lemarchand dans une soirée avec Pierre Rabhi début juillet dernier, Nature et Découvertes édite une newsletter qui pourrait être améliorée en bien des points.

Reprenant mes deux bâtons de randonnée que sont celui d'écolo-coach et celui d'architecte éditorial à vocation marchande, voici en condensé quelques optimisations bien nécessaires :

- quand on ouvre le message, sans l'affichage des images, ce qui est de plus en plus le cas par défaut, depuis Outlook 2003 et 2007, et avec le développement des webmails, le message affiché est peu structuré, pas coloré, pas stylé, ce qui en fait un amas de textes non hiérarchisés et informes

- les zones de transfo sont où ? le montage HTML laisse un peu à désirer (non, je ne suis pas un technicien, mais quand même... :-)

- poids de l'e-mailing : ca compte quand meme un peu, il y a encore des personnes qui ont accès au net avec du bas débit, surtout si on parle de développement durable : poids lourds = plus de bande passante = plus de consommation d'énergie = plus de CO2 dans l'atmosphère (et avec plusieurs milliers de clients, et plusieurs envois par an, ca compte aussi)

What else ? on réitère le micro-audit avec les e-mailings de la FNH ?