"Ils sont nombreux dans les systèmes de gouvernance mondiaux à penser que la technologie résoudra tous les problêmes et nous allons refaire les mêmes erreurs que par le passé. Nous devons changer de cap et envisager les difficultés à venir dans leur globalité. On ne peut pas régler la question alimentaire sans aborder aussi celle des changements climatiques, de la déforestation et de la dégradation de l'environnement ou de l'érosion massive de la biodiversité. Tout est lié."

James Aronson, du Centre d'écologie fonctionnelle et évolutive, à Montpellier.

James Aronson travaille pour une organisation publique française bien connue, le CNRS, et sa spécialité est les environnements aride et semi-aride, et la restauration des systèmes écologiques et socio-écologiques.

Il nous conte donc dans sa phrase tous les enjeux politiques de demain.

Pour ne pas sortir cette citation longue de son contexte, je vous invite à lire avec gourmandise et élévation du niveau de conscience l'article publié par le CNRS à propos de la crise alimentaire (vous savez celle dont on ne parle plus beaucoup dans la presse française...) : http://www2.cnrs.fr/presse/journal/4027.htm

On y apprend en synthèse que l'agriculture intensive écologique serait une solution durable pour nourrir la planète... :-) J'émets quelques doutes :-D

Pour en savoir plus sur James Aronson, rendez-vous sur sa page : http://www.cefe.cnrs.fr/ecores/personnel/James_Aronson.htm