La Ferme de Sainte Marthe (Millancay, 41, France) et Philippe Desbrosses sont gravement menacés ; en effet la Ferme de Sainte Marthe a été la ferme pilote pour un programme de recherche européen obtenu par une coopérative agricole.

Cette derniere a connu de graves difficultés financieres et organisationnelles ces dernieres années et a notamment mal piloté ce projet de recherche.  Pour finir elle a préféré rembourser les subventions qu’elle avait obtenues à ce titre ; ce ne serait pas si grave si du fait de ses difficultés financieres, elle n’avait pas imposé à la Ferme de Sainte Marthe de se porter caution solidaire pour participer à ce programme et que c’est maintenant à la Ferme de Sainte Marthe qu’elle demande de rembourser les subventions touchées puis restituées.

La Ferme de Sainte Marthe s’est pourvue en cassation pour imposition abusive de caution solidaire auprès du TGI de Blois et le jugement est prévu le 18 juin prochain.

Ce qui est gravissime c’est que sans attendre ce jugement, les huissiers réclament maintenant le paiement de près de 270.000 euros, ce qui conduirait à la vente de la ferme de Sainte Marthe et à la destruction de son action en formation en agriculture biologique, en conservation des semences anciennes,…

Une manifestation est d’ores et déjà prévue sur place à Millancay le lundi 2 février.

Une pétition va être ouverte dans les prochaines heures pour exprimer votre soutien et tenter de bloquer cette vente après saisie.

Merci à Catherine Chalom pour cet autre exposé de la situation.