L'Entreprise nous sert un papier digne des plus grandes sagas : Consommation, marketing, vente : le cahier de tendances 2009, signé par Etienne Gless.

Ce papier commence en fanfare par le / la bio...

« Faire bio et beau à la fois

Fini le bio austère, tristounet, rabat-joie. « Aujourd'hui, nous proposons du vert plaisir jubilatoire. Les consommateurs veulent acheter du bio beau », assure Tristan Lecomte, le fondateur d'Alter Eco, leader du commerce équitable en France. Exit les couleurs sombres. Les packagings d'Alter Eco ont désormais adopté des couleurs flashy : rose, vert, jaune fluo... Et, pour faire saliver le consommateur, on ajoute la photo d'un morceau de chocolat ou de noix de cajou. Bio ne rime plus avec frugalité. Whole Foods, le numéro un des supermarchés bio aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, offre la profusion. Cher et ostentatoire. En France, la distribution bio sort aussi de son ghetto.

C'est à Chartres que Naturéo a ouvert, il y a un an, une surface de 1 000 m2. L'agence Malherbe Retail Design a retoqué le bois naturel pour le remplacer par des tons chauds aubergine, chocolat, olive. Les prix de Naturéo sont de 10 à 30 % supérieurs à ceux des magasins bio classiques. C'est bon, tant pis si c'est un peu chérot ! « La mode aussi se convertit au bio beau, note Jean-Marc Lorach, professeur de développement durable en troisième cycle. La marque Sobosibio donne le ton ! »

A côté des robes sacs en coton organique trônent sur les portants les robes bustiers d'Article 23 ou les robes du soir terriblement glamour de Céline Faizant. Stella McCartney, la fille de l'ex-Beatles, propose carrément du luxe éthique. A la tête d'une entreprise de 120 personnes, elle vient d'ouvrir une boutique ultrachic en France, sous les arcades du Palais-Royal. Ses vêtements (pelisses en mèche de laine, souliers en résine de bois) et ses produits cosmétiques aux senteurs 100 % naturelles incarnent la « Brit'touch ». Le bio beau ne serait-il pas en train de devenir une nouvelle forme de snobisme ? »

Merci Etienne pour ton papier qui valorise la bio, et qui est partiellement décalé voire dans la mauvaise direction : le développement durable, ca veut dire aussi une vie soutenable pour tous. Je cite "Bio ne rime plus avec frugalité", et plus loin "offre la profusion". C'est limite comme manière de présenter les choses, quand on parle d'économie écologique, pour ceux qui sont modernes ca n'a pas de sens.

Car oui la frugalité ca ne veut pas dire déplaisir :-)

Certes Stella fait des produits de luxe bio, c'est normal la nature a bien plus de valeur que les produits chimiques qu'on nous sert en pature.

Notons au passage que les textileurs n'ont pas attendu Etienne pour faire du bio, flashy et équitable, et à la mode. Notons au passage que certains socio-types chez les djeunz geeks les t-shirts de chez Ideo ont la cote (vous savez les 15-25 ans qui t'chatent sur MSN et par SMS tout le temps, qui jouent aux jeux vidéos, etc. ?).

Néanmoins, remercions Etienne de signer ce papier pour valoriser ce secteur qui en a tellement besoin :-)

Et apportons un peu d'eau au moulin des lecteurs qui passent par ici, citons en vrac :

- Biocoop, 1er réseau de magasin bios en France (plus de 300 magasins), qui travaille vraiment avec une approche durable, équitable, solidaire, écologique, coopérative, transparente et socialement responsable. 

- Mademoiselle Bio, une jeune entreprise, qui pousse bien, et qui fait des cosmétiques haut de gamme sélectionnés sur le volet et à des prix réfléchis, services experts à la clé sans suppléments !

- Nature et Découvertes, très connus maintenant, grande chaîne spécialisée, qui a lancé sur le tôt l'application du développement durable dans ses surfaces de vente.

- l'utilisation des vélos-fusées (merci Christophe), concept simple : un vélo citadin équipé d'un moteur boosté avec une grosse batterie, une splendide autonomie en ville à une vitesse de fusée, recharger la batterie avec un panneau solaire, et hop c'est parti pour la route hype-tendance-facile (merci JC Decaux avec Velib and co).

Et vous ? Vous avez des exemples ? Des envies ? Des avis ?