Depuis quelques jours, je vois fleurir le mot "agroécologie" dans les communications officielles du ministère de l'agriculture.

Le service de presse du Minagri est fort...

Et moi parfois je me dis évidemment que la solution est ailleurs.

Vous avez remarqué comme les élus associent des notions opposées, à grands renforts de marketing politique et d'arguments fallacieux ?

Quelques rappels :

1. agroécologie = agronomie + écologie OU agriculture + écologie. Vous avez vu c'est écrit "écologie", c'est à dire la science de la maison. 

2. "Phyto" comme "produits phytosanitaires". "Phyto" = "végétal". Donc un produit phytosanitaire est là pour conserver la santé des plantes, et surtout au sens étymologique "sanitaire" = conservation de la santé publique.

Vous noterez que les produits phytosanitaires comportent souvent une image/logo d'avertissement sur fond orange, qui signifie clairement le danger :


Bien que ce petit logo avec le poisson sur fond orange -une sorte d'Agent Orange ?- explicite le fait que ce produit soit dangereux pour la nature et les animaux qui y vivent, je vois un peu plus loin dans l'un des documents émis par le ministère de l'agriculture une couverture qui attire mon oeil :

Et là j'observe (c'est l'un des principes méthodologiques dans une approche permacole/permaculturelle moderne). Et je vois avec mes yeux 2 logos sur la même page :

 et 

Vous avez bien vu ?

Non ?

Regardez bien : on veut faire croire aux gens qui verront cette page que les toxiques pour le vivant, des biocides dons, sont devenus écologiques. Ah bah oui c'est de l'agroécologie. C'est cool. 

L'agence qui a eu le bon goût de concevoir et diffuser la campagne Ecophyto pour le compte du ministère (Lowe Stratéus ?), nous a gratifié d'une campagne haut-de-gamme :-/

Et dans tout ça : pas une seule image ni de carte des personnes malades +/- à cause des produits toxiques et biocides. Pourtant Générations Futures en a parlé dans le détail dans une campagne Victimes Pesticides. Et l'émission TV Cash Investigation diffusée sur France 2 en début d'année 2016 aussi : Produits chimiques nos enfants en danger

Quoi qu'il en soit, la presse s'étant faite le relais de tout ceci, on peut se poser la question du lien entre produits toxiques et maladies. Ou pas ?

Et vous, vous mettriez des produits toxiques dans votre assiette ou dans votre verre ? Alors au final ? C'est écologique les biocides ?

Puisque l'agriculture est présente pour nourrir l'humain, et que 1/3 de la production agricole mondiale est gaspillée, cela voudrait dire qu'on peut raisonnablement nourrir la planète. Et le rapport de Olivier De Schutter (ONU) dit bien qu'on peut nourrir l'humanité avec l'agroécologie.

En matière de logique, au final, je n'arrive pas à comprendre la démarche des élus.

En conclusion, ce dessin de presse qui résume une belle part de ce que j'en pense au fond :